Remplacement du chauffage à l’église Saint Georges

Le chauffage actuel de notre église est à bout de souffle.
La Ville, en accord avec la Paroisse, a pris la décision de le remplacer.
Après des études préalables pour choisir le mode de chauffage le mieux adapté à la taille et au volume de l’édifice,
après l’obtention du feu vert de Monuments historiques, après le bouclage financier
(une dépense de l’ordre de 200 000 euros partagée entre la Ville et la Fabrique de l’église),
les travaux vont pouvoir démarrer lundi prochain, 5 septembre, pour aboutir à une livraison et une mise en route le 31 octobre.

L’essentiel des travaux se déroulera à la cave sous la sacristie annexe à la gauche du chœur : démontage et découpage de l’installation existante, destruction du local abritant la cuve de fioul ; montage pièce par pièce de la nouvelle installation de production d’air chaud fonctionnant au gaz ; montage des gaines amenant l’air chaud dans l’église et évacuant l’air refroidi.

Dans l’église elle-même, il faudra doubler la surface de la grille située derrière l’autel par laquelle arrivera l’air chaud,
agrandir légèrement la grille située à l’avant de l’allée centrale de la nef par laquelle sera évacué l’air refroidi et faire disparaître les deux bouches disgracieuses et sous-dimensionnées de part de d’autre
de la porte de la sacristie annexe.

Ce vaste chantier ne se fera pas sans nuisances, notamment sonores. Il ne sera possible d’interrompre les travaux que pendant les célébrations d’obsèques.
Les autres célébrations du lundi au vendredi devront sans doute coexister avec le bruit que provoque nécessairement un tel chantier; pour limiter les inconvénients, elles auront lieu dans le transept et le bas-côté gauche.

Ce sera l’effort à consentir pour ne plus souffrir du froid dans notre belle église.

Merci de votre compréhension.

texte à télécharger :

Remplacement du chauffage à l’église

Des travaux au Centre paroissial Saint Georges, rue du grenier

Le Centre paroissial accueille depuis 1985 l’essentiel des réunions paroissiales et  d’autres activités.
Il est à ce titre considéré comme un établissement recevant du public (E.R.P.).
Or ces bâtiments doivent être désormais accessibles aux personnes handicapées et notamment aux personnes à mobilité réduite.

La paroisse devait déposer un dossier présentant un diagnostic du bâtiment en matière d’accessibilité pour les personnes atteintes de
handicap (moteur, visuel, auditif, etc.) et un « agenda d’accessibilité programmée » (AD’AP) décrivant les transformations prévues pour
corriger les insuffisances constatées.

Notre Centre paroissial, aménagé dans un bâtiment qui abritait auparavant une imprimerie, ne comporte pas moins de six demi-niveaux
différents dont un seul est accessible en fauteuil, et encore, à condition de passer par la cour, les toilettes sont inaccessibles, etc…
Il est vite apparu qu’il était impossible, techniquement et financièrement, de rendre tous les niveaux accessibles.
L’AD’AP que nous avons déposé en septembre 2015 prévoit de rendre accessible la grande salle et 7 salles moyennes ou petites en réalisant des travaux dans la cour et en installant un « remonte-personne » dans le bâtiment, de réaliser des toilettes pour personnes à mobilité réduite, et d’autres encore ; mais les combles ne seront pas rendus accessibles.
Notre dossier a été accepté tel quel et la dérogation pour les combles a été accordée.

Nous avons décidé de profiter de l’occasion de ces travaux pour en réaliser quelques autres que la trentaine d’années de fonctionnement du bâtiment rend nécessaires (élimination de moquettes, mise en peinture, révision de fenêtres et de volets…).
S’ajoute à cela la nécessité de résoudre un problème préoccupant d’infiltration d’eau au sous-sol…

Ces travaux débuteront le 5 septembre et ils seront conduits de manière à permettre la continuité des activités dans le Centre.

Le Conseil de fabrique

texte à télécharger :

Des travaux au Centre paroissial Saint Georges